1989 : chute du Mur de Berlin

La ville Allemande de Berlin est occupée dès 1945 par le camp des alliés, après avoir vaincu l’Allemagne d’Hitler.  L’alliance des Etats vainqueurs est alors composé des États-Unis, de la France, et de la Grande-Bretagne ainsi que de l’URSS. Il es décidé que l’Allemagne doit être mise sous tutelle de ces différents pays. Il en va de même pour la capitale Allemande et la ville de Berlin est alors découpée en quatre zones d’occupation, qui forment une enclave au centre de la République démocratique allemande (RDA).

chute-mur-berlin

Les causes de la création du Mur de Berlin

La libre passage entre les deux zones de Berlin déclenche rapidement des inconvénients. Notamment le départ important de la force de travail des allemands de l’est vers la zone occidentale. Entre 1949 et 1961, près de trois millions de citoyens de RDA vont à l’Ouest. D’ailleurs plus de 60 % d’entre eux font partie de la population active : ingénieurs, enseignants et ouvriers. Ils sont considérés comme très précieux car ce sont eux qui ont contribué au « miracle économique » de Ludwig Erhard, le ministre de l’Économie du chancelier Konrad Adenauer.

Retrouvez plus de détails sur les origines du Mur de Berlin sur cet article.

le-mur-de-rostropovitch

Construction du mur de Berlin

Le 13 août 1961, la RDA clos les points de passage routiers pour stopper le départ important de ses ressortissants. Quelques jours plus tard un petit mur de brique et de béton est érigé afin de  séparer les rues de Berlin. A l’endroit du Reichstag et de la porte de Brandebourg, il est aussi surveillé pas des patrouilles et des miradors et des clôtures électrifiées sont mis en place. Le mur sépare alors les deux parties de Berlin sur 45 km et les secteurs occidentaux de la RDA sur 120 km.

Envie d’en savoir plus sur la construction du Mur de Berlin ? Vous trouverez plus d’informations sur cet article

 

downloadfreethemes
Free WordPress Themes - Download High-quality Templates