La vie en Allemagne avec le mur de berlin – 1/2

Devant une opinion mondiale médusée, les autorités est allemandes  justifient le mur en le présentant comme un « rempart antifasciste ». Le « monde libre » crie au scandale mais n’a pas les moyens d’empêcher sa construction. Mieux vaut un mur que la guerre pour Kennedy… Les allemands eux vont être définitivement séparés pendant presque 28 ans.  Comment s’en accommoder ?

vivre à berlin

La construction du mur de Berlin fut une véritable douleur pour nombre d’allemands

A Berlin ouest, le redémarrage efficace de l’économie, une reconstruction plus rapide, un régime garantissant le libre exercice de ses libertés ont permis en quelque sorte de faire « passer la pilule ». Ce ne fut pas le cas à l’est. Malgré la construction de très prestigieux bâtiments comme « l’Alexanderplatz », le centre de Berlin n’est plus entretenu et les rares constructions grises et staliniennes défigurent un paysage urbain assez triste. Beaucoup d’allemands de l’est tombèrent en dépression.  Un médecin de Berlin  parla de la « maladie du Mur » poussant même certains jusqu’au suicide …

Mais la plus grande des souffrances est d’abords celle d’avoir été coupé de ses siens sans pouvoir leur dire en revoir

willy brandt berlin

Heureusement au fil du temps des accords vont être trouvés pour que les familles puissent se retrouver. Cela commence pendant l’hiver 1963 où les allemands de l’ouest vont pouvoir rendre visite à leurs parents restés à l’est pour les fêtes de fin d’année. Ces accords seront notamment facilités dans les années 70 par le rapprochement de la RFA avec la RDA permise par l’ « Ostpolitik » de Willy Brandt chancelier de RFA.

Retrouvez la suite de l’article sur l’histoire de la vie des Allemands à l’époque du Mur de Berlin sur cet article 

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates